From Byblos with Love!

Publié le par gotolebanon

Arf, vous m'avez confondue! Oui, j'ai copié le titre sur le blog de Pauline ... en même temps, je vais quasiment raconter la même chose, alors!

 

P1000331

la moumoute, fortement utile à Beyrouth (30c°)

Mardi 16 et mercredi 17 novembre, c'était la fête musulmane de l'Îd Kâbir. La grosse teuf de l'année en fait, car tous les croyants se rassemblent dans une même communion avec les pélerins qui sont à la Mecque. Les familles se retrouvent pour sacrifier le mouton, en mémoire d'Abraham et du sacrifice manqué de son fils Ismaël (chez les Chrétiens et les Juifs, il s'agit non pas d'Ismaël, considéré comme le fils de la servante, mais d'Isaac) Abraham est le modèle de la soumission à Dieu, c'est ce qui en fait son importance. D'ailleurs, islâm signifie "soumission" confiante à Dieu et le muslim "celui qui soumet" aux décrets de Dieu. Les familles se réunissent donc, égorgent un mouton, s'offrent des cadeaux (ou ici des armes... c'est le cas de certaines familles de Hadath. Les enfants adoooorent, moi moins) et passent un jour de fête multi-générationnel. La Pâques des musulmans pour résumer.

 

Lundi 22 novembre, ça sera la fête de l'Indépendance libanaise, qui date d'à peine un demi siècle (un jour, je ferai un point "histoire du Liban", mais quand j'aurai compris comment ça marche parce que depuis 1975, c'est un peu hard core) Une encore plus grosse méga-teuf, genre les enfants s'entrainent pour un défilé militaire en chantant "Le Liban il est le plus beau, il est le plus fort, blablabla" en secouant des drapeaux, les écoles sont pleines de déco (=drapeaux de l'armée et du pays) Personnellement, ce patriotisme exacerbé me fait plus flipper qu'autre chose, surtout quand il s'agit d'enfant incapable de discernement. Mais quand on sait que la guerre fut le quotidien durant 30 ans, on laisse le cynisme au fond des poches.

 

Donc j'ai eu comme ça, au débotté, une semaine de congé. N'importe quelle personne normale aurait sauté de joie.

 

Moi, j'avais plutôt envie de pleurer. J'étais là, dans ce petit village isolé, je ne connaissais personne, personne ne maitrise le français et je me tapais une semaine sans l'école. J'vous explique même pas ma tête de réjouie... La dépression approchait à grand pas. Mon royaume non pas pour un cheval mais pour un billet d'avion de retour!

Puis j'ai décidé d'arrêter de me morfondre et d'aller à Beyrouth, chez Pauline, une erasmusienne ardéchoise et amie d'amie (amie tout court!!)

P1000336

J'ai juste passé deux jours géniaux! Et découvert quelqu'un de oufissime.

 

Je vous laisse lire l'article de Pauline, afin d'éviter le plagiat ;)

 

Et vous laisse aussi mater les photos, elles en disent plus que les mots!

 

P1000360

Mon paradis personnel

P1000338Les rues impéccables bordent des immeubles détruits et vides

P1000354Voilà pourquoi DownTown est si propre! Contrairement au reste de la ville, vitrine touristique oblige... Souvent, les personnes de service (parking service, dans les supermarché, les bonnes dans les maisons...) sont étrangères, principalement asiatiques (Philippines, Sri Lanka, Inde) Leur condition de vie est contrastée: dans les cas extrèmes, on parle d'esclavage. Parfois, leurs religions n'est pas accepté.  Ainsi, des familles vont jusqu'à laver tout ce que touche la bonne afin de "purifier" son "impureté".

P1000365La mode libanaise (et je n'ai pas pris les sous-vêtements en photo mais je vous promets, ça vaut le détour! Cass dédi au magnifique string à sequins dorés et à la moumoute rouge en plume en guise de bordure de chez Kaline!) En général, les libanaises sont assez bling bling et très maquillées.

P1000371le goûter aux bougies, panne de courant oblige...Moment très sympa accompagné de pâtisseries délicieuses! 

P1000390Souk de Byblos, qui ne vaut pas particulièrement le coup (magasins principalement attrape-touriste) mais dont l'ambiance, les couleurs, la luminosité en font un enchaînement de petites rues où il fait bon de marcher , surtout quand on arrive de Beyrouth!

P1000405le port de Byblos

P1000446P1000450Petit coin de baignade et petits coins où les couples profitent de l'isolement pour simplement pouvoir se donner la main. En effet, au Liban, le mariage reste une institution. Qui n'existe pas à la mairie. Les hommes et femmes vivent chez leurs parents jusqu'au mariage. Ils se fréquentent de façon visible quand leur relation est officielle. Il n'y a donc pas de statut "copain" "copine", et se tenir la main dans la rue ne se fait pas. Mis à part à Beyrouth. Ca fait réfléchir aux petits gestes du quotidien et prendre conscience de la beauté d'un simple effleurement.SAM 1474Photos prises "à la libanaise"

SAM 1482Le plus beau pour la fin, ce qui rend chaque jour si exceptionnel au Liban... le coucher de soleil

Publié dans ma petite vie d'expat

Commenter cet article

Pauline 25/11/2010 16:00



héhéhé! Il est méga cool ton article! On se refait un we de folie ce we! 



Méli the keuz 25/11/2010 11:11



Woaw, carrie bradshaw n'a qu'à bien se tenir niveau chaussures et mode lol


=) dis toi que tu es au chaid, nous ici à lyon, on gèle litteralement sur place, mais bon, c'est normal l'hiver arrive à grand pas.


Je suis contente que tu aies trouvé une amie, c'est vrai que les premiers temps, c'est jamais drole de sortir sans connaitre personne, moi je suis resté 3 mois comme ça à Cork l'année dernière.


Forces toi à aller ds les commerces, ça aide bcp pour apprendre des mots (genre tu vois une boite de petits pois, tu vois marqué dessus: peas ^^ dnc tu retiens)  je pense que ça peut t'aider
à mieux apprendre la langue =)


Tu me manques keuz, ce noel sans toi va être bizarre ...

ciji 22/11/2010 13:42



"on est les plus fort, on est les plus beaux, blablabla", jolie citation d'un superbe film ac schwarzi^^



Fabien 21/11/2010 23:50



Très contrastés entre les habits de P***, les armes, le patrotisme et les lois/règles... Ca fait réfléchir...



Geo 21/11/2010 21:45



Woaw woaw woaw... ou juste woaw ! Mais ca a vraiment l'air magnifique quoi !


En plus j'ai l'impression que tu t'éclates un peu plus depuis que tu as rencontré Pauline (j'ai un peu regardé son blog également...)


Mais c'est bien, je suis content que tu ais mis un coup de pied à la dépression tiens !


Faut qu'on se skype un de ces jours quand t'auras un créneau de libre après le combo famille-Tristan :)


Amuse toi bien !! Et continue de nous faire rever stp :)


Gros bisous!