Je sens que ce matin va être une pure soirée!

Publié le par gotolebanon

Lundi, c'était la méga boom. Magasins fermés, déco dans tout le pays, non parution de l'orient le jour (!) feux d'artifices... tout le monde prenait le temps de fêter un grand bonhomme.

 

Car lundi, c'était le soixante-septième anniversaire de l'indépendance du Liban!

 

Avant de vous faire un petit résumé des réjouissances nationales et régionales from le pitit bled de Hadath, commençons par un résumé simplifié* de la première partie du Xxème siècle au Liban (pas avant car c'est trop long et on s'en tamponne pour ce soir, et pas après... parce que c'est "un peu" compliqué...)

 P1000682

(décorations à l'intérieur de l'école)

Vous l'avez tous appris à l'école, avant la Première Guerre Mondiale, il y avait en Europe trois empires, qui ont été démantellé après la victoire de la triple-entente. Parmi eux, l'empire Ottoman. "Quel lien avec le Liban" me direz-vous.

Tout simplement parce que 1516 à 1918, le Liban faisait partie de l'empire. Même si, après des conflits entre les druzes (branche musulmane) et les maronites, une commission internationale (France, Angleterre, Italie, Prusse, Autriche, Russie et Turquie) a forcé l'empire Ottoman à créer une province autonome**... même si elle est régis par un gouverneur*** chrétien non libanais. C'était en 1861.

En 1916, les accords franco-anglais de Sykes-Picot répartissent le Moyen-Orient en deux zones d'influences et en deux zones d'administration directe, dont le Liban. En 1920, la France obtient un mandat sur la Syrie. C'est la naissance du royaume de Syrie (comprenant le Liban donc) séparé en cinq entités administratives. L'une d'elle, la région du mont-Liban, garde le statut de région autonome et devient, le 1er septembre 1920, l'Etat du grand-Liban, soumis à l'autorité de la France. Une révolte druze pousse la puissance mandataire à proclamer la République Libanaise. Nous sommes alors en 1926.

Après l'invasion du pays par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, les autorités françaises vichystes sont renversées et le Liban passe, comme la Syrie, sous le contrôle de la France libre. Malgré un accord de principe pour l'indépendance en 1941, les gaullistes tentent de maintenir le pays sous contrôle. Pendant deux ans, l'indépendance n'est pas effective et les relations franco-libanaises houleuses.Un conflit éclate entre le président et le gouvernement, partisans résolus de l'indépendance, et le représentant français qui les fait emprisonner le 11 novembre. Le 22 novembre 1943, la France libre se résoud à libérer le gouvernement et à accorder l'indépendance au pays. Le Liban était né!

 

Voilà pour l'aspect historique ;)

 

Le Liban est donc une nation très jeune, qui, sur 67 ans d'indépendance, en a vécu trente de guerre.

 

P1000693(décorations à l'intérieur de l'école)

 C'est, à mon avis, ce qui explique le très fort attachement des libanais pour leur patrie, et aussi pour l'armée. En effet, jamais un libanais ne critiquera son pays devant un étranger, même s'il n'est pas en accord avec telle ou telle chose. Le patriotisme libanais m'a toujours marquée, même en France, comparé à celui -inexistant, on peut le dire- des français. Pourtant, notre pays est aimé, je m'en rends compte à la façon avec laquelle on me traite dans la rue quand on apprend que je suis française.

Pour l'anecdote, hier, alors que je prenais en photos les ruelles d'Hadath sponsorisée par quechua (pas la ruelle, mais moi), je suis tombée sur un groupe de jeunes qui se foutaient ouvertement de ma gueule en arabe. Pas besoin d'être bilingue sur le coup pour comprendre que j'étais la cible des rires. Ils sont venus me parler, histoire de m'enfoncer un peu plus. Quand, avec mes seuls mots d'arabe, j'ai pu baragouiner que j'étais française, que je ne parlais ni ne comprenais l'arabe, le ton s'est radoucie et un sourire est né. J'ai eu le droit à la visite du quartier, et à la découverte des raccourcis pour éviter la route et ses chauffeurs fous. Un galant jeune homme m'a même raccompagnée à travers les rochers afin que je ne me blesse pas. De même, chez l'épicier, j'ai toujours le droit à des chocolats gratuit (la classe!) Apparement, je porte ma nationalité sur le front. Tout le monde me dit que j'ai l'air française: les cheveux, le teint, le style, l'allure... parait même que je représente la parfaite parisienne 0_0 ... Avec seulement deux paires de pompes!!! Et que je suis fine et belle comme toutes les françaises (héch les filles! On est trop canons!)

C'est en étant loin qu'on commence à comprendre qu'on aime son pays...


Mais là n'est pas le sujet, je parlais de la fête de l'indépendance. Au niveau national, à part l'organisation de défilés militaires à Beyrouth, je ne peux rien vous dire ou vous montrer de plus... Je n'ai pas énormément regardé les infos et ma recherche internet n'a pas été très prolifique.

 

Au niveau régionale, c'est autre chose, car j'ai pu vivre durant deux heures la célébration de l'indépendance à l'école, pour le retour des vacances.

C'était une grande fête, beaucoup d'enfants étaient habillés en militaire, et tous portaient fièrement les couleurs de leur pays.

 P1000774

Les festivités ont commencé avec la danse traditionnelle du Liban, le Debké, puis par une pièce de théâtre crée par les EB7 (les 5èmes) narrant l'histoire libanaise.

100 1039Ensuite, j'ai rejoint les primaires qui ont commencé à défiler au son de l'hymne national. Les collégiens et maternels les ont rejoints, en chantant à tue-tête, brandissant eux aussi fièrement les drapeaux et les couleurs libanaises. Après le défilé, les primaires nous ont offert une représentation alliant discours patriotiques, pyramides humaines, confettis vert, rouge et blanc et pirouettes... avec toujours en fond l'hymne national ou la marche militaire (qui commence par la Marseillaise!)

 

Tout le monde était heureux, c'était beau à voir. Mais je n'ai pu m'empécher de penser:

"C'est une autre culture..."

 100 1061

DSC06795

DSC06769P1000689

DSC06780fete 9747fete 9764P1000726100 1063(Soeur Lina et un jeune de primaire)

 

Après les photos (je n'ai malheureusement pas pu ajouter les vidéos... dommage), je vous laisse avec un message de l'armée libanaise:

 

"Soixante sept ans se sont écoulés dès l’Indépendance, lors desquels la nation a témoigné des phases de stabilité et de prospérité et d’autres phases qui étaient comblées d’événements et d’épreuves cruelles, mais le flambeau de l’Indépendance resta illuminé et le drapeau du pays demeura dressé en flottant, comme étant le symbole de son unité et de la volonté nationale unifiante. Tout cela fait preuve que l’Indépendance n’est pas le fruit d’une coïncidence ni le résultat d’une phase passagère, mais ce fut le fruit de la foi des Libanais en cette patrie et de leur grande lutte pour se libérer de l’occupation et du mandat, elle est aussi le fruit de votre préservation de la gage, de votre engagement au message et au serment, et de vos sacrifices grandioses consentis dans les scènes de la liberté et de la dignité."

source: http://www.lebarmy.gov.lb/article.asp?ln=fr&id=26294

 

 

ps: petit trip perso, dans chaque article, je glisse une citation cinématographique. A vous de les trouver!! CiJi a bien noté celle du dernier article ;)

 

* Source (shame on me) Wiki et le petit futé

** On l'appelle le Moutassarifiat du Mont-Liban

*** Ce gouverneur était entouré d'un conseil de douze membres représentant les différentes communautés du Mont-Liban.

 

Les photos 5,6,7,9,10, 11, 13 sont de Soeur Joumana et de Soeur Lina. 

Publié dans la vie au Liban

Commenter cet article

Geneviève 13/12/2010 07:50



Merci Thaïs,c'est un pur délice de te lire...tu écris merveilleusement bien et tu traduis parfaitement l'esprit du Liban sous toutes ses formes !



gotolebanon 23/12/2010 16:04



Merci Geneviève!!!


Je vais essayer de continuer dans ce sens ;)



Jolly Benjamin 29/11/2010 11:49



"c'est une autre culture ..." je peut pas m'empécher de sourire en pensant à :


"il s'agirait de grandir ... il s'agirait de grandir"


 


bel article merci ;)



Pauline 25/11/2010 23:33



Tes photos sont juste énormes! Amène les moi samedi, je les veuuux! J'étais dans le Sud moi lundi et j'ai pas vu de trucs comme ça... snif, snif!



zucks 25/11/2010 21:35



Hey !


C'est trop bien ! Je viens sur ton blog pour suivre tes péripéties au Liban et j'en profite pour réviser mes cours d'histoire en  même temps! C'est vraiment cool que tu prennes le temps de
nous informer de toutes les choses enrichissantes qui t'arrivent.


Même si "c'est une autre culture" !! (je kiffe ce film!)


Prends soin de toi et continue de nous faire rêver !


Zucks



pierre 25/11/2010 19:23



Le titre de ton article fait référence au film "Fatal" de Mickaël Youn. ;)


Merci pour les news.


A la prochaine,
Pierre