Jolie coiffure pour une patate alulisée

Publié le par gotolebanon

Entre deux articles plutôt sérieux (parce que le deuxième arrive bientôt), voici le retour fracassant de "ma vie de pintade", à grand renfort de photos fort (in)utiles! Donc si vous voulez découvrir le Liban, passez votre chemin (quoique... on en apprend un peu quand même!)

Pour continuer dans la tradition de la photo de la semaine...


Patate alulisée chez les maternelles, ou comment saloper toute une salle de classe avec des bouts de pomme de terre qui traînent de partout

Je travaille surtout chez les primaires, comme vous le savez (ou pas, je ne l'ai jamais dit explicitement sur le blog, mais ça va venir!) mais parfois, j'traîne mes pieds et mes casseroles chez les maternelles.

Il faut avouer qu'ils ont de petites bouilles adorables, mais ce n'est pas la tranche d'âge avec laquelle je suis le plus à l'aise, et mon amour de l'enseignement n'est pas tellement rassasié avec les 2-5 ans... comme je ne parle pas arabe, c'est un peu compliqué... et je préfère donner de "vrais cours" de français... Bref...

Mais de temps en temps, je passe faire un coucou, ils me chantent des chansons, me font des bisoux et... tout le monde est content, donc ça me va très bien comme ça!

Samedi, j'ai été invitée à participer à leur repas trappeur ... Pour les non-scouts qui ignoreraient la signification de ce vocable, voilà la recette basique de chez basique.

-Tu prends du bois, des brindilles, des allumettes, du papier journal

-Tu dégages un coin, et tu fais un rond de pierre, avec non loin de là, un seau d'eau (sécurité!!!)

-Tu allumes le feu (si tu ne sais pas faire, jette un coup d'oeil dans la Bible du Scout)

-Tu enveloppes des patates dans de l'alu (et si t'es pas au Liban où le beurre coûte un rein, tu mets du beurre... Si t'es au Liban, c'est nature, et c'est tant mieux!)

-Tu mets la patate alulisée dans le feu.

-Tu attends

-Tu ramasses

-Tu dégustes!

 

Bon, ami lecteur, je te passe mon prêche à propos des brochettes de viande, d'oeuf, de chamallow (un délice qui vaut bien le pléonasme de "délice délicieux") et du géniallissime chocoba (banane envellopée d'alu avec dedans -la banane, pas l'alu sinon ça brûle- quelques carré de chocolat...... superqualifragilistiquement bon, ktir tayeb comme on dit dans le coin) car samedi, nous nous en sommes tenus à la patate alulisée.

photos-semaines-0231.JPG

C'était un moment très sympa, les petits ont appris le champ lexical du feu (braise, cendres, bois, flammes...) et du goût (le thème de l'année pour l'école est la nutrition et le goût) et ont vécu un vrai temps de convivialité (même si le coup de "je jette mes épluchures par terre et tout le monde marche dessus youpi" était sûrement moins convivial pour les femmes de ménage)


photos-semaines-0232.JPG

cass dédi: je souris parce que, au milieu de des patates, je pense à toi ma Patate :) 

 

na3î man!

 

Et maintenant, la photo superfétatoire.

Au vue de la tignasse qui commençait à devenir indomptable, je suis enfin allée tester LA tradition féminine libanaise.

TADAM!!

Le coiffeur.

Pourquoi tradition? Car toutes les femmes ont leur coiffeur. Et y sont fidèles. En fait, les libanaises ne se lavent quasiment jamais elles-mêmes les cheveux.  Elles vont chez le coiffeur.Ou alors, le coiffeur vient chez elles (c'est encore plus pratique!) Le coiffeur, c'est un lieu typiquement féminin, où l'on papote, casse la croute, fumons notre cigarette et échangeons autour de tout et de rien. C'est une sortie entre copines où, comme hier, on débarque à quatre alors q'une seule à besoin du service. Pas de magazines en vue (0_0), juste un bon moment entre filles. 

Je suis donc allée me faire couper et surtout lisser les cheveux (je ne voulais pas à l'origine, mais je n'ai pas eu tellement le choix....) 

Verdict: première fois de ma vie qu'un coiffeur a su me couper les tifs... Et faire un broshing présentable. Pour une fois que mes cheveux frisés ne sont pas une tare! Il faut dire qu'ici, c'est plutôt la normalité.

J'ai également eu le droit à une manucure à la libanaise: à savoir, des petites paillettes et motifs sur certains de mes ongles. On ne peut pas dire que je trouve cela classieux, c'est même pour moi l'archétype de la pouffette, mais... enfin de compte, ce n'est pas mal!

Trêve de blabla narcissique (avant une photo narcissique) revenons au culturel:

Si je parle du coiffeur, c'est que vous ne verrez JAMAIS une libanaise mal coiffée. Même, vous la verrez changer de couleur, passer du lissé au bouclé en faisant un détour par le frange... dans l'espace de deux semaines. Les libanaises sont tirées à quatre épingles, ce n'est pas un mythe. C'est parfois, à mon goût, too much (trop de maquillage, trop de méches, trop de talons, trop de moulant...) mais c'est très étudié.

Le passage chez l'esthéticienne (manucure, épilation....) est également une tradition.

De fait, la beauté à l'orientale est un concept qui n'est pas réservé aux romans. Il y a réellement un grand soin apporté à la féminité, et prendre soin de soi est un rituel transmis de femme en femme. 

Enfin, pour expliquer le titre "na3î man", c'est tout simplement une expression arabe intraduisible, utilisée quand on aime la coiffure de quelqu'un ("bonne coiffure!"), après la douche ou le bain (ne vous étonnez pas quand un libanais vous lance, accompagné d'un grand sourire, "bon bain" quand vous sortez de la douche) ou encore après une maladie, un rhume ("bonne guérison")

Pour illustrer le chapitre "ma vie de pintade", une photo où je mange mon pull parce que chui timide, en mode "j'ai 13 ans et demi et je tiens un sky blog", de mon lissage (ceux qui s'en tamponne, veuillez m'excuser!!)

Avec en invité surprise une bague que j'aime d'amour achetée dans les souks de Damas,  et qui me fait passer pour une sympathisante du Hezbollah (en fait, il semblerait que tous les membres du Hezbollah portent ce genre de bague..., but I don't care)

P1040904.JPG

 

Citation de la semaine: 

"La langue ne doit pas parler tant que le coeur est agité"

Saint François de Sales

Publié dans photo de la semaine

Commenter cet article

Pauline 21/03/2011 20:38



Waouuuuu! La classe! :-) Ca y est tu as fait ton baptême! Lol! J'adore cet article, c'est tellement libanais!



Cousine Fanny 18/03/2011 17:04



Ooooh c'est terrible les cheveux lisses ! =D



Batata 13/03/2011 17:24



Une photo des ongles! Une photo des ongles!


Soit dit en passant, jolie coupe :) et merci pour le mail! Je te réponds très vite :)



gotolebanon 16/03/2011 14:43



^^


J'ai pas de tof des ongles, je n'y ai pas pensé... mais bientôt, je vais me faire faire les sourcils (tention, suspens.......) et j'imagine que le lissage et les ongles de poufs iront avec! Là,
j'y penserais ;)


Plein de bises et courage pour les concours!



MEINETANTINE 10/03/2011 20:18



T'es trop belle sur la photo avec tes cheveux lissés et tes ongles!!!


Moi, j'adoremais ça me fout un coup de vieux car la petite Thaïs s'est transformée en jeune femme!!!je te vois toujours à 10-15 ans!!!


Gros bisous de deine tantine



gotolebanon 16/03/2011 14:48



ouep, je sais, jsuis un canon ;)


Parait que je ressemble à une présentatrice tv du Liban ^^


Mais ts les enfants pensent que j'ai 17 ans, parce que je fais jeune et tutti quanti (pas mariée, le cheveux rebelles, pas en talon, en deconnade totale avec les élèves pdt la récré, "fine"
malgré le kilo + 7, et surtout pas mariée, en fait ...)


Je serais toujours ta ptite nieze, ne t'inquiete pas :)


Mais sinon, oui, je crois que je suis en train de batir la vie de la femme que je veux être, et de lui donner des bases, à cette femme! (malgré mes smiley tout les dix mots ;) )


Et j'ai aimé le lisse, contre toute attente. je pense qu'un lisseur fera le voyage liban france dans ma valise! (mais pas les paillettes sur les ongles......)


Bises